sec_p_cultura

Art Roman

Du 11e au 13e siècle, la Ribagorce s'est dotée d'innombrables ermitages, presbytères, monastères, châteaux, ponts et objets de valeur, ainsi que d'une cathédrale. Aujourd'hui, la région continue d'être marquée par l'omniprésence de l'art roman. L'un de ses exemplaires les plus anciens est l'église de San Aventín de Bonansa, suivie du chef-d'oeuvre des artisans lombards à Santa María de Obarra, sans oublier la cathédrale de Roda de Isábena, Santa María de las Rocas de Güel, San Esteban de Conques, le monastère Santos Justo y Pastor à Urmella, San Antón de Pano, l'ermitage de San Vicente de Finestras, l'ermitage de Santa Quiteria et San Bonifacio de Monfalcó, l'ermitage de San Román de Castro et l'ermitage de Nuestra Señora de Gracia de El Run.
À cela s'ajoutent de nombreuses peintures murales et d'exceptionnelles pièces d'art mobilier, notamment celles exposées dans le siège de Roda, qui a longtemps été le noyau culturel de l'Aragon roman.

 

FaLang translation system by Faboba